Maybe Someday

Colleen Hoover / Hugo Roman / 2015 / Romance ; Contemporain / 374 p.


Il avait beau s’en défendre, tout ce qui s’est passé entre nous ne provenait que des sentiments qui nous attirent l’un vers l’autre et deviennent plus puissants que notre désir mutuel. Le désir est facile à vaincre. Ce n’est pas aussi facile quand on essaie de remporter une guerre contre son cœur.


De quoi ça parle ?

À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable…

Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon.

Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens.

Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu’ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions.


Ce que j’en ai pensé

BONNE LECTURE.

Dans l’ensemble, j’ai plutôt passé un bon moment en compagnie de Sydney et Ridge.

Au début, j’ai eu un peu peur car les premières pages sont parsemées de propos légèrement sexistes. Heureusement, cela n’est pas plus présent dans la suite du récit, car cela aurait été un motif d’abandon.

Malgré cela, je suis contente d’avoir poursuivie ma lecture. J’ai adoré que toute l’intrigue tourne autour de la musique, la bande originale que nous proposent Colleen Hoover et Griffin Peterson est vraiment agréable à écouter. C’est grâce à leur passion commune que Ridge et Sydney se rapprochent, apprennent à se connaître, et tombent profondément amoureux.

J’ai aussi beaucoup aimé suivre leurs tourments. Ridge est en couple avec une autre pendant la quasi totalité de l’histoire. De fait, tous deux sont tiraillés entre les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre et la répulsion qu’ils ont l’un et l’autre à blesser ou manquer de respect à Maggie. Cette histoire nous prouve, qu’en effet, l’amour nous tombe dessus au moment auquel on s’attend le moins et sans qu’on le veuille vraiment (ok, c’est cliché, mais ça a un petit côté mignon).

La fin aura même réussi à me tirer quelques larmes.


ATTENTION : cette partie peut contenir des spoilers

Ce que j’ai aimé

  • La musique : j’ai adoré que la romance tourne autour de la passion commune de Ridge et Sydney pour la musique. C’est un univers que j’aime énormément. J’ai pris beaucoup de plaisir à voir leurs sentiments retranscrit à travers les paroles des chansons qu’ils écrivent ensemble. Pour plus de compréhension, les paroles sont toutes traduites (toutefois, avec un certain manque de précision) en fin de roman. De plus Colleen Hoover a collaborer avec Griffin Peterson pour nous offrir une superbe bande son (ce qui permet, soit de nous immerger complètement dans l’univers pendant notre lecture, soit de prolonger le plaisir après avoir lu le roman).
  • La justesse dans la description des sentiments : Ridge et Sydney luttent contre les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. J’ai trouvé très intéressant de me retrouver ainsi plongée dans leurs tourments.
  • La surdité de Ridge : cela apporte une dimension différente au récit. Et c’est toujours sympa d’avoir un peu de représentation dans les romans.

Ce que je n’ai pas aimé

  • Des réflexions sexistes : dès le début du roman, Sydney dresse un portrait assez négatif de Bridgette, la jugeant sur les vêtements qu’elle porte, la qualifiant de « pouf du fastfood le plus machiste du monde ». C’est dommage que l’on apprenne pas plus à connaître Bridgette dans la suite du roman (alors que c’est quand même une des colocs) car c’est la seule image que l’on a d’elle.
  • Certaines réactions de Ridge : je l’ai trouvé limite, surtout quand il demande à Sydney de partir. Certes, je comprends ce qui l’a poussé à le faire, mais dans la forme c’était vraiment pas ouf et un peu lâche (profiter d’un moment où elle était ivre, à moitié endormie pour lui écrire ça dans la paume de se main, genre c’est la première chose qu’elle est censée voir à son réveil, c’est vraiment pas cool).

Ma note [en toute subjectivité]

Intrigue3/5
Personnages3/5
Emotions4/5
Plume4/5
Note globale14/20

Vous pouvez retrouver la bande son de Maybe Someday sur le blog de Mon Paradis des Livres : ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :