Cell. 7 : la Mort vous regarde

Kerry Drewery / France Loisirs / 2017 / Science Fiction ; Dystopie ; Young Adult / 320 p.


« Les accusés ? Ils perdent tout droit à la justice dès l’instant où ils commettent leur crime. »


De quoi ça parle ?

On vient de l’apprendre : Jackson Paige, l’ancienne vedette de télé-réalité a été assassiné.

La coupable, restée sur les lieux du crime, a déjà tout avoué, il s’agit de Martha Honeydew, seize ans.

En vertu de la loi des Sept Jours de Justice, Martha a été placée en détention dans la Cellule 1 du couloir de la mort.

C’est la première adolescente à être jugée par le système Chacun Sa Voix, dans lequel ce sont les téléspectateurs qui décident du sort des accusés.

Chaque jour, Martha avancera d’une cellule, vers la Cellule 7, où les votes détermineront si oui ou non elle doit être exécutée.


Ce que j’en ai pensé

BONNE LECTURE.

Ce premier tome est une très bonne entrée en matière dans l’univers dystopique créé par Kerry Drewery. Les enjeux et les problèmes de cette société sont bien exposés. Véritable plaidoyer contre la peine de mort, ce roman invite à réfléchir sur les notions de justice, d’inégalités -face à la justice et dans la société- et de manipulation.

Les personnages sont attachants et apportent tous quelque chose à l’histoire.

J’ai hâte de les retrouver et de découvrir leur combat contre leurs oppresseurs. J’ai beaucoup d’attentes pour la suite de cette trilogie.


ATTENTION : cette partie peut contenir des spoilers

Ce que j’ai aimé

  • L’univers dystopique
  • La réflexion sur la peine de mort : sujet de société, toujours au centre des débats, malgré son abolition en France. Dans ce roman, on peut lire des arguments en faveur de ce système que l’on peut retrouver dans certains débats (notamment sur les réseaux sociaux) ; tout en mettant en avant son caractère horrible, inhumain et bien souvent en totale contradiction avec la notion de justice.
  • La réflexion sur la société du divertissement : la dystopie est un genre génial pour cela : elle permet d’apporter une réelle réflexion sur notre propre société. Ici, la « justice », la mort, sont devenu des objets de divertissement et un moyen de faire de l’argent. Et on ne peut s’empêcher de se poser la question : et si ce genre d’émission existait, est-ce qu’elle aurait du succès ? Est-ce que les gens enverraient des texto pour décider de la vie ou de la mort d’une autre personne ?
  • La pluralité des points de vue : on se retrouve dans toutes les situations : on passe de Martha dans sa cellule, en proie aux doutes et à ses souvenirs ; à Eve et son envie de se battre pour ce qui est juste ; au plateau T.V. où se joue toute cette mascarade. Cela permet de s’immerger totalement dans l’univers et de comprendre tous les enjeux du combat de Martha et Isaac.

Ce que je n’ai pas aimé

RIEN ne m’a vraiment déplu dans ce premier tome. Il s’agit avant tout d’une introduction à la suite de l’histoire, c’est donc normal qu’il y ait encore des zones d’ombres.

Je réserve mon jugement pour les prochains tomes. J’espère de tout cœur qu’ils seront à la hauteur de mes attentes.


Ma note [en toute subjectivité]

Intrigue4/5
Personnages4/5
Emotions4/5
Plume3/5
Note globale15/20

Un commentaire sur “Cell. 7 : la Mort vous regarde

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :